.
.

FARA – Bienvenue sur le Portail Web de la commune

.

Démographie

Sur la base des données du  Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 2006, la population de la commune était estimée à 37167 habitants répartis dans 6 012 ménages. Selon les projections démographiques des communes du Burkina-Faso de 2007 à 2020 réalisée par l’INSD, la population de la commune de Fara a atteint en 2020, 55 622 habitants. De 2006 à 2020, la commune est passée de 37 167 habitants à 55 622 habitants soit une augmentation de 18 455 habitants.  Cette population est constituée de 26 654 hommes et 28 968 femmes représentant respectivement  47,92% et 52,08 de la population communale.

 

L’estimation de la population de la commune de 2020 à  2024 réalisée sur la base du taux de croissance moyen (2,4%) de la province des Balé se présente comme l’indique le tableau ci-dessous.

 

  • Projection de la population de la commune de 2020 à 2024
Année Hommes Femmes Total
Effectifs % Effectifs %
2020 26 654 47,92 % 28 968 52,08% 55 622
2021 27 700 47,66% 30 418 52,34% 58 118
2022 28 364 47,66% 31 149 52,34% 59 513
2023 29 045 47,66% 31 896 52,34% 60 941
2024 29 742 47,66% 32  662 52,34% 62 404

Source : RGPH 2006 et Projections de populations (EAC février 2020).

 

Au regard des données du tableau ci-dessus, avec un taux d’accroissement  annuel estimé à  2,4% (INSD, 2006), la population communale  sera de   62 404habitants en 2024 dont 32 662 femmes et 29 742 hommes. Une telle évolution aura des conséquences telles que :

 

  • la pression sur les ressources naturelles ;  en effet, la forte jeunesse de la population augmentera le besoin en terres pour la conduite des activités de production agro-sylvo-pastorale ;
  • l’augmentation de la demande dans le domaine de l’éducation et de la santé qui va nécessiter  la réalisation et l’équipement d’infrastructures éducatives et sanitaires supplémentaires  et des recrutements de personnels éducatifs ;
  • la nécessité d’accroitre le nombre des infrastructures hydrauliques (forages, AEPS, extension de réseau d’adduction et des branchements privés) pour la satisfaction des besoins d’approvisionnement  en eau potable ;
  • la diminution de la capacité d’épargne et le revenu de la population active dont les charges sont devenues plus importantes ;
  • l’augmentation des dépenses des ménages et le risque d’accroissement de la pauvreté.

Répartition spatiale de la population de la commune en 2020

 

En 2020, la répartition spatiale de la population  de la commune de Fara  montre que les villages les plus peuplés sont Kabourou, Laro,Toné,Bouzourou et l’agglomération de Fara représentant respectivement 10,64% ; 8,19% ; 7,25% ; 7,09 %  et 6,92% de la population communale. Les moins peuplés demeurent Kapa, Nasma et Nabou-Peulh occupant respectivement 0,76% ; 1, 10% et 1,12% de la population communale.

 

  • Répartition spatiale de la population de la population en 2020
Villages Populations en 2006 Populations en 2020 % par rapport à la population communale
01  BILATIO 1.012 1 545 2,72
02  BOUZOUROU 2636 4 025 7,09
03  DAHO 1444 2 205 3,88
04  DAKAYES 1630 2 489 4,38
05  DIANSI 1524 2 327 4,10
06  FARA 2572 3 928 6,92
07  FITIEN 640 977 1,72
08  KABOUROU 3958 6 044 10,64
09  KAPA 283 432 0,76
10  KARBA 1281 1 956 3,44
11  KONZENA 360 550 0,96
12  KOUMBIA 682 1 041 1,83
13  LARO 3047 4 653 8,19
14  NABOU-NOUNI 1902 2 904 5,11
15  NABOU_PEULH 418 638 1,12
16  NANANO 2162 3 301 5,81
17  NAOUYA 1291 1 971 3,47
18  NASMA 409 625 1,10
19  NASSENE 797 1 217 2,14
20  POMAIN 1742 2 660 4,68
21  SADON-BOBO 1322 2 019 3,55
22  TIALLA 790 1 206 2,12
23  TON 2124 3 243 5,71
24  TONE 2698 4 120 7,25
25  PIA 443 676 1,19
Total 37167 56 756 100

Source : Enquête EAC, février 2020

 

Cette répartition spatiale de la population met en exergue la forte pression exercée  sur les terres dans les localités les plus peuplées où il est nécessaire de promouvoir les activités non agricoles pour résorber l’abondante  main d’œuvre. Parallèlement, il est important que des mesures soient prises pour déterminer les conditions d’accès et d’exploitation durables des terres dans les villages moins peuplés.

 

Structure de la population par sexe et par âge en 2020

En 2006, les femmes représentaient 52,34% contre 47,66% pour les hommes soit 91 hommes pour 100 femmes. Sur une population estimée à 55 622 habitants en 2020, les femmes représentent 52,08% contre 47,91% pour les hommes. La population de la commune est très jeune, les enfants de zéro à quatorze ans atteignent 49,35% de la population tandis que les jeunes de 15 à 35 ans sont estimés à 17 698 habitants soit 31,81%. Les personnes actives de la commune (15-64 ans) représentent 47,70 % des habitants contre 52,3 % de personnes inactives (0-14 ans et 65 et +). Cette grande jeunesse de la population constitue à court terme un défi majeur pour la commune en termes d’accès aux services sociaux de base (éducation, santé, alimentation, eau potable, formation professionnelle) et d’emplois. En effet, la commune doit faire face à une pression foncière croissante, à la dégradation des ressources naturelles et à une insuffisance des infrastructures socio collectives. Cependant, elle peut être un atout de capture du dividende démographique si la commune entreprend une  bonne stratégie de renforcement du capital humain.

Pyramide des âges de la commune de Fara en 2020

pyram

La pyramide par âge et par sexe de la population de la commune de Fara en 2020 présente une base large, ce qui révèle la jeunesse de cette population. En effet, 49,35% de la population a moins de 15 ans. Ensuite, cette pyramide se rétrécit rapidement avec l’âge, traduisant ainsi une forte mortalité. De plus, la forte base de la pyramide par âge de la population lui donne un fort potentiel d’accroissement dans les prochaines années, car la forte proportion d’enfants de moins de 15 ans a de fortes chances d’atteindre l’âge adulte eu égard à la baisse de la mortalité et de procréer à son tour, entretenant ainsi un fort accroissement de la population.

 

Traduire
X